Les élues de Savanne au sommet de l’Afrique

Avec le soutien de

Priscilla Bignoux est une des candidates primées lors du sommet national de «Gender Links», la semaine dernière. Elle représentera Maurice lors du prochain sommet de la SADC.

Les femmes devraient s’engager davantage en politique. Dans l’optique de les pousser dans ce sens, les élues des 17 villages de la circonscription de Savanne se sont regroupées en association il y a un peu plus d’un an. Ainsi fut créée la Savanne Women’s Association, dont les principaux objectifs sont de soutenir les élues des conseils de village et de les armer au mieux dans leur rôle. 
 
Un projet qui a impressionné les membres de Gender Links réunis lors du sommet national de l’association, qui a eu lieu les 22 et 23 avril à Quatre-Bornes. Pascale Bignoux, présidente de la Savanne Women’s Association, s’est ainsi vu remettre un prix dans la catégorie « Droits des femmes » durant cet événement. Ce qui lui permettra de représenter le pays, aux côtés d’autres qualifiées, lors du sommet régional de la Southern African Development Community (SADC) à la fin du mois. 
 
«Ce projet est une première à Maurice, et j’aimerais le partager avec les autres districts et même les pays d’Afrique», affirme-t-elle. Dans le but de mieux préparer les élues à leur rôle dans les différents conseils de village, les cadres de l’association ont été formées par Gender Links et Women in Politics. 
 
«Il y en a beaucoup qui n’ont jamais fait de politique auparavant. Cela leur a permis d’être mieux préparées pour aller vers les villageois et être sur le terrain», explique la présidente de la Savanne Women’s Association. Cependant, concède-t-elle, ce projet ne s’est pas mis en place sans anicroche. Le véritable challenge, ajoute Priscilla Bignoux, a été de faire en sorte que les hommes acceptent une présence féminine sur le terrain et au conseil.
 
Le prix qu’elle a reçu au sommet national de Gender Links renforce sa conviction. «Après tant de mois de travail et d’efforts, c’est une reconnaissance pour moi. L’association a eu un accueil positif et si en une année on a pu gagner ce prix, cela démontre que c’est du beau travail», considère-t-elle.
 
Plus motivée que jamais, la présidente de Savanne Women’s Association ambitionne de faire du conseil de Savanne un modèle pour les autres pays. Sa participation au sommet de la SADC est un pas en cette direction. «Je suis prête à en parler afin que ce concept puisse être étendu.»
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires