Bérenger prêt à aider pour la rédaction du projet de loi de la réforme électorale

Avec le soutien de

Paul Bérenger a déclaré, ce samedi 3 mai, qu’il ne rencontrerait pas Navin Ramgoolam tant que le projet de loi sur la réforme électorale ne sera pas présenté au Parlement.

Il est catégorique. Paul Bérenger estime que le projet de loi concernant la réforme électorale doit être présenté par le Premier ministre dès la rentrée parlementaire, soit le 13 mai. Pour ce faire, il s’est dit prêt, lors de la conférence de presse du MMM ce samedi 3 mai, à «donner un coup de main pour le drafting de cette loi». En attendant,«il n’y aura aucune rencontre entre Navin Ramgoolam et moi».

Le leader des Mauves devait préciser que «si le projet de loi est adopté, nous demandons à ce qu’il soit mis en pratique aux prochaines élections». Cela afin que «les candidats n’aient pas à déclarer leur appartenance ethnique». Il ajoute que si Navin Ramgoolam va en ce sens, «l’heure de vérité va bientôt arriver». Car selon lui, «certaines personnes du Parti travailliste ont exprimé leur désaccord concernant la réforme».

«Même le MSM pa ti dakor avek la reform en 2000-2005.» Qu’en-il de la situation avec ce parti ? Paul Bérenger a simplement déclaré avoir «noté les insultes de sir Anerood Jugnauth et de Pravind Jugnauth».

Délaissant le volet politique, il s’est attardé sur l’économie, indiquant que celle-ci «est en pilotage automatique. Et dans six mois à un an, les choses iront de mal en pis». Le leader des Mauves s’est interrogé sur les chiffres communiqués par le ministre des Finances concernant le déficit budgétaire. Selon lui, ces chiffres ne correspondraient pas à ceux communiqués par le Fonds monétaire international.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires