Mouvement rodriguais: «Tir Rodrig dan lenfer lamizer»

Avec le soutien de

Les partisans verts venus écouter le message de leur leader, Nicolas Von Mally, lors d’un rassemblement hier, jeudi 1er mai, à Mourouk.

«Tir Rodrig dan lenfer lamizer». C’était le ton donné hier, jeudi 1er mai, à Mourouk, où le Mouvement rodriguais (MR) de Nicolas Von mally avait convié ses partisans pour un rassemblement.

Les dirigeants du MR ont tour à tour critiqué la situation politique, économique et sociale actuelle. Selon Christian Léopold, son parti est très inquiet de la situation économique actuelle. «Situation qui a une répercussion directe sur la vie sociale dans l’île», dit-il. Et d’ajouter que le pouvoir d’achat des Rodriguais baisse à vue d’œil et qu’il n’y a aucune sécurité d’emploi dans l’île.

«Enkor 35 dimounn inn gayn met deor dan zot travay sa semenn la. Li pa posib sa. Kot nou pe ale ek dan ki zil nou pe viv». Il pense, une fois de plus, que la présente équipe n’a ni sa place ni sa raison d’être à la tête du pays.

Pour sa part, le leader du parti Nicolas Von Mally souhaite que trois députés élus directement aux suffrages universels et deux autres, élus sur une base proportionnelle, siègent à l’Assemblée nationale au cas où il y aurait une réforme électorale.

Il a également fustigé l’Assemblée régionale et la commission de la pêche en particulier. «Tou seki nou rod fer dan minister lapes pou Rodrig, komision pe boykote. Se peser ki perdi», dit-il.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x