Fusillade à Petit-Verger: le «complot» de la police de Grand-Baie immortalisé en images

Avec le soutien de
Harel Philippe aurait été présent lors de la fusillade à Petit-Verger, du moins les images de vidéosurveillance montrent sa «Range Rover» sur les lieux.

Harel Philippe aurait été présent lors de la fusillade à Petit-Verger, du moins les images de vidéosurveillance montrent sa «Range Rover» sur les lieux.

Les doutes des Casernes centrales semblent avérés. Au moins quatre policiers du poste de Grand-Baie sont soupçonnés d’avoir fourni un alibi au «bouncer» Harel Philippe dans l’après-midi du samedi 19 avril relativement à l’assassinat par balles du jeune Yoven Velangany à Petit-Verger, St-Pierre, ce jour-là.

D’après l’enquête du tandem Vishwamitra Rugbur et Ranjeet Jokhoo, le Diary Book a été falsifié après le «call» d’un individu à 17 h 18. L’entrée des heures et des minutes qui suivent aurait été maquillée pour fournir un alibi à Harel Philippe. Or, outre les images de vidéosurveillance à Petit-Verger sur lesquelles la Range Rover du principal suspect est visible, la MCIT serait en présence d’images d’un bloc d’appartements à proximité du poste de police de Grand-Baie qui a immortalisé l’heure à laquelle Harel Philippe s’y est présentée. Soit bien après l’heure inscrite dans le Diary Book.

L’enquête devrait donc désormais établir les liens tissés entre l’ancien élément de la SMF avec ces agents. Surtout que Harel Philippe dirige la société de sécurité privée Bodyguard Ltd et qu’il aurait pu leur offrir du travail au noir durant leur temps libre, selon des sources aux Casernes centrales.

L’étau se resserre

Avec ces nouveaux éléments, ajouté au fait que le bouncer Yannick Rivière a commencé à «kass laclé», en avouant avoir été présent lors de la fusillade, Harel Philippe a de moins en moins de chance de s’en sortir dans cette affaire. Son demi-frère Jean Éric Philippe et le gros bras Robin Saurty sont soupçonnés d’être parmi le trio de tireurs dont les chevrotines ont tué Yoven Velangany.

Hier après-midi, Yannick Rivière a participé à un exercice à Petit-Verger pour expliquer le déroulement de l’offensive du gang d’Harel Philippe envers Steven Mootoocurpen. Bouncer d’un groupe rival mené par l’Africain Bakary Condé, Steven Mootoocurpen était en compagnie de ce dernier quand ils ont donné une raclée au sabre à Robin Saurty dans un gymnase de St-Pierre, tôt le samedi 19 avril.

En guise de représailles, Robin Saurty aurait rameuté Harel Philippe et les autres gros bras pour lui donner une leçon. Malheureusement pour Yoven Velangany, il s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Alors que c’est Steven Mootoocurpen, déjà arrêté dans le passé pour avoir fait obstruction à la brigade antidrogue lors d’une perquisition chez le présumé trafiquant de drogue Dereck Jean-Jacques, dit Gro Derek, c’est le poissonnier qui a été touché par une décharge de chevrotines.

Alors que les armes n’ont toujours pas été retrouvées, la Criminal Investigation Division de Moka a procédé à une 12e arrestation hier. Il s’agit de Vassen Perianen, un culturiste de Vacoas. Son véhicule a été retrouvé sur les images de vidéosurveillance d’une quincaillerie de Petit-Verger Road quelques minutes après la fusillade.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires