Congrès MSM à Rivière-du-Rempart: Remake ou rien

Avec le soutien de

«Yoyo, gourmand, ridicule, honteux, pitoyable, menteur.» Après avoir tenu des propos pour le moins durs et parfois même insultants à l’encontre de Paul Bérenger, sir Anerood Jugnauth a quand même laissé une porte ouverte pour une réconciliation avec son «camarade Paul Bérenger».

Mais à la seule condition que le «Remake soit remis sur les rails» et sans aucun changement, a-t-il précisé. Le cas échéant, l’ancien président se dit prêt à se présenter «seul» devant l’électorat, rejetant d’un revers de la main tout autre forme d’alliance avec le MMM. C’était hier, lors de son discours très attendu, dans son fief à Rivière-du-Rempart, à l’occasion du lancement d’une série de congrès prévus à travers le pays.

Sir Anerood s’est toutefois dit prêt à pardonner à Bérenger. «Je suis prêt à oublier. Si nous nous revoyons, je ne parlerai plus jamais de ce qui s’est passé. Je ferai comme s’il ne s’est rien passé. La seule garantie que j’exige, c’est que cela ne se reproduise pas.»

Selon sir Anerood Jugnauth, le MMM lui a fait parvenir une nouvelle proposition d’alliance basée sur de nouvelles conditions. Il les trouve «indécentes». Il s’agit d’une entente où le parti soleil serait un «Junior Partner» comme l’a déjà évoqué Paul Bérenger. Le partage des tickets se ferait selon la formule 40-20 en faveur du MMM. 

A lire dans l’express de ce jeudi 1er mai

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires