Terre-Rouge: une jeune femme ligotée, son domicile cambriolé

Avec le soutien de

La police de Terre-Rouge enquête sur un vol avec agression commis hier matin, mardi 29 avril.

«Je pensais que j’allais mourir», confie Sadna (prénom fictif), une habitante de Bois-Pignolet, Terre-Rouge,en parlant de l’agressiondont elle a été victime hier matin, mardi 29 avril. Cette mère de deuxenfants, âgée de 33 ans, a été ligotée avec des ceintures et son domicile cambriolé. Des bijoux d’unevaleur de Rs 100 000 ont été emportés. La police deTerre-Rouge enquête.

Les faits remontent aux alentours de 7 h 30 hier. «Le voleur a profité que je sois dehors à attendre le van de ramassage scolaire pour pénétrer dans la maison», relate-t-elle. Sadna ne remarque toutefois rien de suspect en entrant dans la maison après le départ de son fils. «Je me dirigeais vers les escaliers pour passer la serpillière quand j’ai vu un homme encagoulé sur les marches. J’ai couru vers la porte pour sortir de la maison.» Mais en vain.

L’agresseur lui empoigne les cheveux et la traîne jusqu’au salon. «Tu cries et je te tue. Nous sommes à quatre dans la maison, donne-nous ton argent et on s’en va», lui lance-t-il. «Je lui ai répondu que je n’avais pas d’argent mais qu’il pouvait prendre les bijoux», explique Sadna.

Afin de lui montrer où se trouvent les bijoux, la jeune femme le suit jusqu’à sa chambre. «Il m’a mis une taie d’oreiller sur la tête et demandé de ne pas crier. Il m’a pris les bijoux, puis m’a demandé de m’asseoir et il m’a ligotée.»

Après quelques minutes, n’entendant plus personne, elle s’est postée à la fenêtre et a crié à l’aide. «Un voisin est venu et a ouvert la porte. Il avait déjà prévenu la police de Terre-Rouge et appelé mon mari», indique-t-elle.

L’équipe qui s’est rendue sur place a procédé à un relevé d’empreintes. «La police pense avoir une piste car il y a eu plusieurs cas de vols. Pour ma part, je ne me sens plus en sécurité dans cette maison

Pour cette mère de famille, c’est surtout la possibilité que cet incident se répète en présence de ses enfants qui l’inquiète. En attendant, elle essaie de se remettre de ses émotions avec le soutien de sa famille.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires