Accusations d’abus sexuels au foyer Namasté: le DPP loge une charge formelle contre Steeve Savrimootoo

Avec le soutien de

Le DPP a logé une charge formelle de «causing a child to be sexually abused» en cour intermédiaire contre Steeve Savrimootoo, co-fondateur du foyer Namasté, ce mardi 29 avril.

Revirement de taille dans l’affaire Namasté. Le Directeur des poursuites publiques a logé une charge formelle de «causing a child to be sexually abused» contre Steeve Savrimootoo, co-fondateur du foyer Namasté, ce mardi 29 avril. Il est accusé d’avoir abusé sexuellement d’un ancien pensionnaire du foyer en 2009. Ce dernier avait alors 10 ans.

Une charge provisoire avait déjà été logée contre l’accusé. Mais suite à une motion de l’avocat de la défense, la charge avait été rayée. L’homme de loi avait avancé qu’il n’y avait pas de preuves de ces allégations. La poursuite n’avait alors émis aucune objection.

L’accusé risque une peine maximale de 20 ans de prison s’il est reconnu coupable. La date du procès demeure pour l’instant inconnue. Toutefois, selon nos recoupements, une dizaine de témoins devraient intervenir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires