Bérenger: «L’Histoire va juger Ramgoolam»

Avec le soutien de
D’après Paul Bérenger, Navin Ramgoolam a raté une «occasion en or» d’entrer dans l’Histoire.

D’après Paul Bérenger, Navin Ramgoolam a raté une «occasion en or» d’entrer dans l’Histoire.

«Girouette.» «Pas sérieux.» Autant de qualificatifs utilisés par Paul Bérenger pour dénoncer l’attitude de Navin Ramgoolam lors des discussions sur la réforme électorale du jeudi 24 avril à la Clarisse House. Selon le chef de l’opposition, le Premier ministre a raté «une occasion en or» d’entrer dans l’Histoire. «Ce n'est pas moi qui a été mené en bateau, c'est le pays», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse ce samedi 26 avril.

«Nous amènerons nous-même la vraie réforme électorale après avoir gagné les élections», a-t-il lancé. Le leader du MMM en a même profité pour donner quelques éléments de cette réforme. Il devrait donc y avoir, entre autres, «une bonne loi sur le financement des partis politiques» et «une augmentation des pouvoirs de la commission électorale».

A propos du Remake, Paul Bérenger a fait valoir qu'une renégociation de l'alliance avec le MSM en tant que junior partner n'est pas encore d'actualité. Interrogé sur le sort des municipalités dirigées par le Remake, il a répondu qu’il ne pense pas que le MSM «fera des vagues municipales». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires