Réforme électorale: Johnson Roussety pour quatre députés rodriguais à l’Assemblée nationale

Avec le soutien de
Lors d’un point de presse ce mercredi 23 avril, Johnson Roussety a déclaré que le FPR est d’accord avec l’abolition du BLS.

Lors d’un point de presse ce mercredi 23 avril, Johnson Roussety a déclaré que le FPR est d’accord avec l’abolition du BLS. 

«Le Front patriotique rodriguais est d’accord avec l’élimination du best loser system. Mais il faut qu’il y ait trois députés élus pour Rodrigues d’après le système First Past The Post au lieu de deux, et au moins un député sur une base proportionnelle.» Déclaration de Johnson Roussety, leader du FPR lors d’une rencontre avec la presse ce mercredi 23 avril à Anse-aux-Anglais. Il a expliqué que son parti a travaillé sur des propositions valables afin que la réforme électorale soit équitable et à l’avantage de tous les citoyens de la république.
 
Johnson Roussety a du reste salué l’initiative du gouvernement central de réformer le système électoral mauricien. «Fondamentalement, le FPR est d’accord qu’il faut une reforme afin d’abolir le système de Best Loser. Car dans un état laïque, il est inconcevable qu’un candidat aux élections doive impérativement décliner son appartenance ethnique afin de pouvoir briguer les suffrages», a-t-il expliqué. 
 
Cependant, il a dit souhaité que Rodrigues soit mieux représentée au sein de l’Assemblée nationale.  «Le FPR réclame donc quatre députés au niveau du parlement national», dit-il. Selon lui, Rodrigues ne peut disposer que de deux députés élus sur la base du nombre de votants car en tant que circonscription et étant un territoire à part entière avec un nombre de votant de plus de 27 000, l’île a droit à trois députés comme toutes les circonscriptions de Maurice. «Ce que nous réclamons est plus que justifié», rajoute-il.
 
Le leader du FPR s’est aussi dit d’accord sur plusieurs aspects évoqués dans le Livre blanc sur la réforme. Notamment le fait qu’un député élu sur une base proportionnelle n’ait pas le droit de «cross the floor». Idem en ce qu’il s’agit du fait qu’un candidat non élu ait le droit de se présenter également pour la proportionnelle. 
 
Et pour conclure, Johnson Roussety réclame également un député qui représenterait Agaléga.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires