Football. Preliminaires de la CAN 2015 - Maurice 0 (0) - Mauritanie 2 (1) : Encore un p’tit tour et puis…

Avec le soutien de

Trop esseulé au front de l’attaque de Maurice, Gurty Calembé s’est rarement mis en évidence. (Photos : Fabien Dubessay)

Pourtant, hier, ce n’était pas faute d’avoir tout essayé pour réussir le coup de force face à l’opposant mauritanien. Mais, en dépit de toute sa pugnacité, la sélection de Maurice pécha trop par manque de percussion et de spontanéité au plan de la finition. D’autant qu’eu égard au dispositif de 4-2-3-1 sur lequel l’équipe se reposait, Gurty Calembé se retrouva singulièrement esseulé à la pointe de la première ligne.
 
Cependant, après un tonitruant rush des Mauritaniens à l’ouverture des débats, malgré une pelouse arrosée par une pluie fine, les Quadricolores retrouvèrent graduellement leur équilibre.
 

Mission impossible

 
Mais, les visiteurs, qui se procurèrent, en gros, la direction des oprations, allaient réaliser un premier but d’importance cruciale à la 38e minute. Quand, sur un mauvais renvoi de la défense quadricolore suivant un coup en coin de Sam Ahmed, de la gauche, Demba Sow, d’un bolide des 25 mètres, médusait Aboubakar Augustin (1-0).
 
Dès lors, compte tenu de ce but concédé à domicile, la mission du Club M pour une qualification au prochain tour, s’avérait quasiment impossible.
 
Certes, il ne devait pas, malgré tout, abdiquer. Néanmoins, ni l’entrée de Fabrice Pithia ou du redoutable quadragénaire, Kersley Appou, en seconde période, n’allait changer en rien le cours de cette manche retour. Face, notamment, à des Mauritaniens qui choisirent, plutôt, de gérer leur avance déterminante. Ce qui ne les empéchèrent pas, pour autant, de confirmer leur supériorité sur nos représentants en signant le 2-0 par l’entremise de Khalil Ahmed dans le temps additionnel.
 
Bien que déçu de cette élimination d’entrée, Akbar Patel a tenu, cependant, à saluer la détermination affichée par le groupe à tenir la dragée haute à l’opposant, et ce, malgré une préparation de seulement deux semaines. “C’est pourquoi je le redis que si nous voulons voir l’amélioration du niveau de notre sélection, cela passe inévitablement par les régulières rencontres internationales de ce genre”, a affirmé le coach national.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires