Une nouvelle ère se dessine pour les produits rodriguais

Avec le soutien de

Les produits rodriguais se vendent de manière régulière sur le marché mauricien avec notamment trois échoppes dédiées au centre commercial de Grand-Baie.

Véritable coup de pouce pour l’entrepreneuriat rodriguais. Les nouveautés ? D’abord, le lancement officiel d’étals rodriguais au centre commercial de Grand-Baie, jeudi 17 avril. Et, à l’occasion, l’accord entre les deux parties a été signé en présence de l’adjointe au Chef Commissaire, Marie Rose Fanchette Gaspard Pierre-Louis.

Les produits qui seront commercialisés sont le haricot rouge, le limon, le piment, des épices tels que le safran, des produits agro-alimentaires et des produits artisanats, entre autres. «L’initiative de l’Assemblée régionale vise à la reconquête de la réputation de grenier de Maurice qu’était naguère Rodrigues», souligne l’adjointe au Commissaire. Jean-François Céline, Centre Manager de Grand Baie Cœur de Ville, explique pour sa part que cette stratégie «résulte du succès retentissant d’une semaine consacrée à la promotion des produits de Rodrigues que nous avons organisée à Grand Baie en 2013. La meilleure façon de satisfaire la forte demande pour les produits de Rodrigues consiste à les rendre visibles sur le circuit commercial de Maurice».

> Les produits mis en vente sur le marché mauricien: haricot rouge, limon,
piment, safran, produits agro-alimentaires et produits d'artisanats.

Grand-Baie ne sera plus dans un proche avenir le seul endroit où les produits de Rodrigues seront disponibles. «Nous sommes en pourparler pour que les produits de Rodrigues soient présents dans toutes les succursales de la chaîne de supermarchés Winners», explique Marie Rose Fanchette Gaspard Pierre-Louis.

L’Assemblée régionale de Rodrigues veut également booster les services informatiques dans l’île. Un ICT Road Show a également été lancé jeudi 17 avril à Ebène. Le but: présenter les différentes possibilités d’investissement à Rodrigues en matière informatique. Le développement des centres d’appels ou encore pour proposer des services du Back Office dans les entreprises.

Une délégation de dix personnes s’envolera également pour les Seychelles bientôt afin de participer à une foire commerciale. Elle en profitera pour définir les grands axes de coopération entre les Seychelles et Rodrigues en matière d’entrepreneuriat.

Ce projet est parrainé par le Rodrigues Trading ad Marketing Ltd (RTMC), la Small and Medium Enterprise Development Authority, la compagnie Invest Rodrigues et la commission à l’entrepreneuriat, entre autres. L’idée étant de promouvoir les petites entreprises locales, trouver un marché pour les produits rodriguais afin de pouvoir les commercialiser. Rôle qui est pris  très au sérieux par la RTMC. Car, jusqu’ici, les entrepreneurs avaient beaucoup de mal à écouler leurs produits. Ils s’organisaient par eux-mêmes afin de pouvoir se rendre dans les foires commerciales à Maurice.

Un label rodriguais a également été développé par un consultant et le logo final a déjà été avalisé par le Conseil Exécutif de l’Assemblée régionale. Le label sera rendu public en mai prochain. Selon les autorités, ce projet sera bénéfique à toute la population rodriguaise en introduisant un changement de mentalité pour un nouveau «business mindset».

Outre ce label, il est question d’aménager un entrepôt à Maurice pour la distribution de produits dans le pays et de la mise en place d’une procédure pour certifier l’authenticité et la qualité des produits de Rodrigues.

C’est quoi la Rodrigues Trading and Marketing Company Ltd ?

La signature de l’accord entre l’Assemblée régionale et la Société de Cépage est un des facteurs de la stratégie de promouvoir les produits de Rodrigues. Parmi ces facteurs, il y a la remise en selle des activités Rodrigues Trading and Marketing Company Ltd (RTMC). Cette société est le fruit d’un projet de partenariat entre l’Assemblée régionale et la State Trading Corporation (STC). La RTMC est à Rodrigues, ce qu’Enterprise Mauritius (EM) est pour Maurice sur le plan de la promotion et la commercialisation des produits du pays. Elle est dirigée temporairement par Anjela Spéville, Executive Director, jusqu’ici membre de son conseil d’administration.

Ainsi, il est fini le temps de la formule traditionnelle où les petits entrepreneurs devaient s’assurer de la vente de ses produits. Ils se focaliseront sur la production. Le RTMC fait le reste. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires