Paul Bérenger : «Nou pa pe kass Remake!»

Avec le soutien de
Paul Bérenger a affirmé ce mercredi 16 avril que la réforme électorale est actuellement la priorité du MMM, éludant ainsi les questions sur une éventuelle alliance entre les rouges et les mauves.

Paul Bérenger a affirmé ce mercredi 16 avril que la réforme électorale est actuellement la priorité du MMM, éludant ainsi les questions sur une éventuelle alliance entre les rouges et les mauves. 

Le meeting du Remake, le 1er Mai, n’aura vraisemblablement pas lieu, semble-t-il. C’est ce qu’a annoncé Paul Bérenger, mercredi 16 avril, après la réunion du bureau politique du MMM qui devait trancher sur la question. Paul Bérenger : «Nou pa pe kass Remake!»
 
Toutefois, le leader des mauves dit ne pas souhaiter rompre officiellement avec le MSM, indiquant que du côté du MMM, le Remake est toujours «on». Il dit « laisser cette décision » aux dirigeants du MSM. «Al diman MSM si zot anvi kass Remake», a-t-il lancé. 
 
Hué par une quarantaine de militants MMM à son arrivée à Rose-Hill par rapport à un éventuel rapprochement avec le Parti travailliste, le leader du MMM a cependant soutenu lors de la conférence de presse post-réunion du BP que «la priorité actuelle du MMM est la réforme électorale» et que «cette alliance n’est pas d’actualité». 
 
«Le MMM n’est pas intéressé à entrer au gouvernement si ce n’est pas pour changer le pays», a-t-il indiqué. Il a précisé que le programme du parti tient en trois points : «nettoyer le pays, démocratiser le pays et relancer l’économie». Le chef de l’opposition a affirmé qu’il «comprend» l’inquiétude des membres du parti par rapport à une éventuelle alliance Ptr/ MMM, dans la mesure où le gouvernement de Navin Ramgoolam est secoué par une «série de scandales». 
 
Interrogé à propos de ses relations avec le Premier ministre, Paul Bérenger a indiqué qu’elles ont toujours été cordiales, et que ce n’est un secret pour personne. Il a néanmoins concédé que ces derniers temps, «inn gaté move kalite». Le leader de l’opposition est aussi revenu sur l’épisode du Nouvel an tamoul, lors duquel il a été photographié plaisantant avec le chef du gouvernement.
 
«D’habitude, je ne vais pas prendre le thé après cet événement, justement pour ne pas rencontrer Ramgoolam et alimenter les spéculations, a-t-il soutenu. Mais cette fois-ci, il ne devait pas être présent, et les photographes ont eu leur cliché quand il est passé par là. C’est de bonne guerre.»
 
Paul Bérenger a également confié avoir eu une discussion téléphonique avec sir Anerood Jugnauth ce matin, sans toutefois donner plus de détails sur la teneur de cet échange. Interrogé, il a fini par avouer que SAJ et lui-même «n’apprécient pas de la même façon la décision de Pravind Jugnauth.» Il faisait référence à la motion déposée par ce dernier pour que les charges retenues contre lui dans l’affaire MedPoint soient rayées.
 
Insistant sur son exaspération face à cette décision, le leader de l’opposition n’en a pas moins souhaité que Pravind Jugnauth gagne son procès. Enfin, Paul Bérenger a indiqué que le MMM n’écarte pas la possibilité de se présenter seul aux élections. Après la conférence de presse, le chef des mauves a quitté les lieux sous escorte policière.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires