Des passagers du ferry coréen naufragé secourus, bilan 2 morts

Avec le soutien de

Les secours ont évacué mercredi au moins 160 des 475 personnes présentes à bord d'un ferry en train de sombrer au large de la côte sud-ouest de la Corée du Sud et au moins deux personnes sont mortes, ont annoncé les autorités locales.

Selon des officiels sud-coréens, les opérations ne sont pas terminées et il est difficile d'obtenir des informations fiables sur le sort des quelque 300 personnes qui pourraient encore se trouver à bord.

Un responsable de la Danwon High School d'Ansan, dans la banlieue de Séoul, a déclaré à Reuters que 338 lycéens et enseignants de l'école qui se rendaient en voyage scolaire sur l'île de Jeju, à une centaine de kilomètres au sud de la péninsule coréenne, avaient été évacués.

Les garde-côtes et les secours n'ont pas été en mesure de confirmer cette information.

Le Sewol, un ferry de 900 places qui transportait au total 475 passagers et membres d'équipage ainsi que 150 véhicules, a chaviré et presque totalement sombré, montrent des images de la chaîne YTN sur lesquelles on ne voit plus que la partie avant de sa coque blanche et bleue.

La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a appelé tous les bateaux croisant à proximité du navire naufragé à se dérouter pour lui porter secours, ont indiqué ses services.

Selon un responsable gouvernemental, 18 hélicoptères et 34 bâtiments de la marine et des garde-côtes participent aux opérations.

Le ferry qui avait appareillé du port d'Incheon, près de Séoul, a lancé un appel de détresse tôt mercredi matin alors qu'il commençait à gîter fortement.

La cause de l'accident n'a pas encore été déterminée avec certitude mais le ferry a subi un "choc violent et bruyant" avant de chavirer, a déclaré un passager interrogé par YTN.

Un épais brouillard a entraîné l'annulation de plusieurs liaisons maritimes mercredi dans la région.

Les garde-côtes ont annoncé qu'un corps avait été retrouvé à bord du bateau. Une deuxième personne est décédée à son arrivée à l'hôpital Hankook de la ville de Mokpo, a dit un responsable de l'établissement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires