Pravind Jugnauth: «Nous avons toujours été sincères avec le Remake»

Avec le soutien de

Le glas a-t-il sonné pour le Remake ?

Pravind Jugnauth craint-il une cassure entre le MMM et le MSM en faveur d’une alliance des Mauves avec le PTr ? «Cela ne dépend pas de moi et je ne peux pas me prononcer sur ce qu’il faut croire. Nous avons toujours été sincères avec le Remake, mais encore faut-il que l’autre partie agisse sincèrement aussi», lâche Pravind Jugnauth.

Des paroles qui trahissent des doutes certains sur la sincérité de son partenaire. «Il est bon de rappeler que c’est le camarade Paul Bérenger qui a fait appel à sir Anerood Jugnauth pour revenir sur le terrain et pour faire le Remake», déclare-t-il, soulignant que le Remake avait été ratifié à deux reprises par le comité central et l’assemblée des délégués. «C’est quelque chose de sérieux dans la vie d’un parti politique», souligne Pravind Jugnauth.

Tout ce remue-ménage politique proviendrait de l’agacement des Mauves car Pravind Jugnauth n’a pas demandé d’Early Trial dans l’affaire MedPoint comme le souhaitaient ces derniers. Mais le leader du MSM affiche son incompréhension quant au motif de la colère de Bérenger. «Je peux demander un early trial autant que je veux, mais c’est à la cour de décider », explique-t-il. Si la date du 31 juillet a été choisie, cela ne relève pas entièrement de sa volonté, dit-il. Il se défend également d’avoir voulu gagner du temps en soulevant deux points de droit, soit le bien-fondé de la charge retenue contre lui et le délai légal pour les poursuites.  «Si je ne les avais pas soulevés maintenant, je n’aurais pas pu le faire après», dit-il.

Un prétexte

Mais, pour un des proches collaborateurs d’un dirigeant du MMM, le procès n’est en somme rien de plus qu’un prétexte pour Bérenger. «Il a sauté sur le premier prétexte, mais cela ne tient pas la route. Bérenger a un problème avec Pravind Jugnauth. Il n’a jamais considéré qu’il apportait quelque chose au Remake. Ce ne serait pas étonnant, dans ces circonstances, que  le Parlement soit dissous et que le MMM et le PTr aillent ensemble aux élections», explique-t-il.

En attendant, le MMM a clairement pris ses distances du MSM. Aux alentours de 16 heures hier, mardi 14 avril, les membres de la régionale du n° 12 ont été avertis qu’un congrès conjoint avec le parti soleil, prévu pour le soir, devait être annulé. «Nous n’avons reçu aucune explication et personne n’a vraiment compris, raconte un membre de cette régionale, tout en se montrant lucide. Dimoun pa kouyon. Ce n’est pas anodin que Ramgoolam ajourne le Parlement alors qu’ils viennent de reprendre

Un ajournement qu’on digère mal au MSM. «Je considère que c’est scandaleux, alors qu’on vient juste de reprendre après un long congé et que le pays passe par des moments difficiles ! Le pays a besoin que l’opposition joue son rôle de chien de garde !», lance Pravind Jugnauth.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires