Préliminaires de la CAN 2015: (Mauritanie 1 (1) - Maurice 0 (0) : Une défaite porteuse d'espoir

Avec le soutien de
Walter St-Martin se bat pour la possession du ballon.

Walter St-Martin se bat pour la possession du ballon.

Certains s’attendaient au pire. D’autres étaient plus optimistes. Au finale, la sélection de Maurice ne s’en sort pas si mal que ça de son périple de Nouakchott. Le Club M a été battu samedi soir par la Mauritanie en match aller du tour préliminaire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de 2015. Une courte défaite porteuse d’espoir en vue du match retour ce dimanche au stade George V.
 
 
Dans un stade olympique plein à craquer, c’est donc sur un score étriqué que le Club M a courbé l’échine devant la Mauritanie, une nation bien mieux classée que Maurice mondialement. L’unique but de la rencontre a été inscrit à la 22e minute par l’attaquant de Bastia, Adama Ba, qui a magistralement exécuté du pied gauche un coup-franc à l’entrée de la surface de réparation.
 
Bruno Ravina tente de repousser une attaque adverse.
 
En dépit de ce revers, la satisfaction est de mise dans le camp mauricien. L’entraîneur national, Akbar Patel ne fait d’ailleurs pas la fine bouche : «Une défaite reste une défaite, mais perdre 1-0 à l’extérieur, et sachant qu’il y a un match retour chez nous dans une semaine, ce n’est pas si mal que ça. Nos chances de qualification ne sont pas complètement hypothéquées».
 

RECORD POUR KERSLEY APPOU

 
Dominés par les Mauritaniens, les Mauriciens ont tenu le choc, grâce à une défense tout-terrain. «On avait un plan dès le départ. On s’est tenu à cela. Il va de soi qu’un nul aurait été mieux pour nous. C’était possible vu qu’on s’est procuré quelques bonnes occasions en contres. Chapeau aux joueurs pour leurs performances courageuses», confie Akbar Patel.
 
Jonathan Bru (à g.) et ses partenaires ont livré un match plein.
 
D’entrée de jeu, le Club M avait annoncé la couleur avec un schéma tactique 4-5-1. Aboo Bakar Augustin dans les buts. Yash Veeranah, Percy Buckland, Bruno Ravina et Christopher Bazerque en défense. Walter St-Martin comme sentinelle devant l’arrièregarde. Colin Bell, Jonathan Bru, Guillaume Sockalingun et Stéphane Pierre en milieu de terrain. Et Gurty Calembé seul sur le front de l’attaque.
 
«Nous avons fourni un match plein. Tactiquement et défensivement, nous étions bien en place. Dommage qu’on prend un but sur un coup-franc à la suite d’une faute imaginaire sifflée par l’arbitre. Cela dit, nous avons souffert par manque de rythme mais l’objectif est atteint. Nous devions revenir avec un résultat qui garde nos chances de qualifications au match retour. C’est fait», explique le capitaine de Maurice, Colin Bell.
 
Stéphane Pierre (à g.) et le Club M gardent espoir de se qualifier au match retour.
Stéphane Pierre (à g.) et le Club M gardent espoir de se qualifier au match retour.
 
De cette rencontre, on retiendra le record de Kersley Appou. À 44 ans bientôt – c’est pour le 24 avril – l’attaquant de Pamplemousses SC est devenu le joueur africain le plus âgé encore en activité lorsqu’il est entré en jeu en milieu de seconde période. Ce joueur d’exception efface des tablettes le mythique Roger Milla, qui avait disputé son dernier match international à 42 ans lors du Mondial 1994 aux États-Unis.
 
Ce dimanche, place au match retour. «Ce sera un match différent et on sait ce qu’on a à faire pour aller chercher notre qualification», affirme Colin Bell. Il n’y aura pas de calcul. Il faudra s’imposer par deux buts. «C’est jouable. On connaît maintenant les forces et faiblesses de notre adversaire», déclare Akbar Patel. Le Club M quitte la Mauritanie aujourd’hui et est attendu à Maurice en deux groupes demain soir et mercredi matin après ce périple rendu possible grâce au support financier du ministère de la Jeunesse et des Sports.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires