Environ 70 personnes tuées au Nigeria dans deux attaques

Avec le soutien de

Environ 70 personnes ont été tuées ces derniers jours dans deux attaques distinctes dans le nord-est du Nigeria, menées apparemment par des islamistes, ont rapporté des témoins.

Ces attaques n'ont pas été revendiquées. La secte Boko Haram, qui veut implanter un Etat islamique dans ce pays constitué pour moitié de chrétiens et de musulmans, a tué des milliers de personnes dans le nord-est du Nigeria depuis le début de son insurrection il y a quatre ans et demi.

Selon des témoins, des hommes armés ont attaqué le village de Kala Balge, près de la frontière du Cameroun, jeudi, tirant sporadiquement alors que la population terrifiée tentait de fuir.

Ibrahim Bukar, 35 ans, qui a réchappé à l'attaque, dit avoir compté 60 cadavres après le départ des assaillants.

Dans une autre opération, les insurgés ont tué huit personnes, mercredi, dans un centre de formation des professeurs dans le village reculé de Dikwa.

Le président nigérian Goodluck Jonathan a renforcé la présence de l'armée dans le nord-est du pays en mai 2013 pour tenter d'écraser la rébellion, mais les rebelles se sont repliés dans la zone reculée de Gwoza, à la frontière du Cameroun, d'où ils sont repris leurs attaques contre les forces de sécurité et les civils qu'ils accusent de soutenir le gouvernement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires