Bérenger : «Le PMSD n’a pas bien réfléchi aux propositions du White Paper»

Avec le soutien de

Lors de la conférence de presse du Remake, ce samedi 12 avril, Paul Bérenger s’est appesanti sur les déclarations du PMSD sur la réforme électorale. © Nasurudin Keramuth 

La déclaration des Bleus, qui se sont prononcés pour le maintien de la formule actuelle du Best Loser System (BLS), a retenue l’attention de Paul Bérenger, ce samedi 12 avril, lors de la conférence de presse du Remake. Le porte-parole du PMSD, Jacques Panglose, avait notamment indiqué, hier, que le BLS est basé sur le dernier recensement ethnique de la population qui a eu lieu en 1972, mais qu’il faudrait se référer à des chiffres plus récents, comme ceux de l’exercice réalisé en 2011. Or, Paul Bérenger soutient que ce recensement n’a «rien à voir avec les élections générales».

«Ce recensement a été fait uniquement pour les besoins de subsides. D’ailleurs, les gens n’étaient pas obligés d’y répondre. Et ils étaient libres d’y répondre comme ils le voulaient», a affirmé le leader des mauves. Et d’ajouter : «Le PMSD n’a pas réfléchi comme il le fallait aux propositions contenues dans le Livre blanc sur la réforme électorale.»

Pour sa part, sir Anerood Jugnauth (SAJ) a affirmé qu’avec «un peu de volonté», Navin Ramgoolam devrait trouver un moyen d’arriver à un consensus. Le Remake, a-t-il ajouté, déposera bientôt ses propositions quant à la réforme électorale au bureau du Premier ministre.

Il s’est, par ailleurs, dit «perplexe» que Navin Ramgoolam organise à nouveau le meeting du 1er mai. «La dernière fois, il avait dit que le 1er mai c’était du tamtam et qu’il n’allait pas faire de meeting…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires