Ramgoolam: «l’opposition n’a pas de niveau, pas de vision»

Avec le soutien de

Navin Ramgoolam a inauguré la route B6, Quartier-Militaire à Belle-Rive, le jeudi 20 février.

L’opposition a été, une nouvelle fois, la cible de Navin Ramgoolam, ce jeudi 20 février. «Ce sont des gens qui n’ont pas de niveau, pas de vision et pas de sens l’économique. En fait, ils passent des jugements selon leur niveau», a-t-il déclaré, lors de son discours à l’inauguration de la route B6, Quartier-Militaire à Belle-Rive.

La mission de l’Opposition, selon Navin Ramgoolam, c’est de «retourner au pouvoir à n’importe quel prix. Paul Bérenger l’a dit : il a comploté pour renverser le gouvernement de Ramgoolam. Dan mo, lekip tou mo dimoun loyal ar moi». Et leur priorité du moment, ajoute le PM est «de voir qui occupera quel rang dans le cabinet fantôme».

Le chef du gouvernement va aussi souligner que «le rôle de l’opposition c’est de surveiller, de critiquer quand il le faut et de proposer des alternatives. Eux ne font que de la politique politicaille». Navin Ramgoolam poursuit «ils croient pouvoir acheter des votes avec de l’argent. Si c’était le cas, le Parti travailliste n’aurait pas dû remporter les élections depuis 1953 car c’était eux qui avaient les moyens».

Navin Ramgoolam s’en est aussi pris au député du MSM Showkutally Soodhun qui «déclare être le futur vice-Président de la République».

Pour le PM, «il y aura toujours des gens qui ne trouvent rien de bon». Ce sont, dit-il, les mêmes arguments qui avaient été avancés à l’époque où on parlait de l’autoroute. «Que se serait-il passé s’il celle-ci n’avait pas été construite ? En onze ans, le nombre de véhicules a augmenté de plus de 60%. Alors que 265841 véhicules circulaient sur nos routes en 2002, ce nombre est passé à 443 495 en 2013», a indiqué Navin Ramgoolam.

Ce dernier devait aussi déclarer que «le chien aboie, la caravane passe. Et que cette caravane (ndlr, le gouvernement actuel) va aussi aller au but».

Par ailleurs, Navin Ramgoolam a également précisé que 41 grands projets ont été mis en chantier entre août 2007 à février 2014. Les coûts s’élèvent à Rs 1, 2 milliards, dont presque Rs 929 millions pour la construction de la route Quartier-Militaire – Belle-Rive.

«Utilisez les anciennes routes»

Pour sa part, Anil Bachoo, ministre des Infrastructures publiques, a tenu à apporter des précisions quant aux crevasses et fissures apparues sur le Ring Road. «Elles s’étalent sur 75 à 100 mètres, et non 2 ou 3 kilomètres. Une profondeur de 18 mètres a été comblée. Je ne suis ni spécialiste, ni technicien, ni ingénieur mais il y a des consultants qui y travaillent dessus depuis janvier», a-t-il affirmé.

En effet, selon ses dires, les consultants en ont été informés par la Road Development Authority (RDA) depuis le mois dernier. Et que des directives avaient été données aux entrepreneurs Rehm-Grinaker et Colas de trouver un expert en géotechnique. Ce dernier aurait pour tâche «d’étudier le problème, proposer une solution et, à terme donner une assurance d’une année ainsi qu’une garantie bancaire de Rs 10 millions».

Anil Bachoo a insisté que le problème de la Ring Road est «localisé» et qu’«on ne peut généraliser comme des prophètes de malheur». Et d’ironiser à l’intention de ceux qui critiquent la Terre-Rouge/Verdun Link Road: «pourquoi vous vous en servez de cette route ? Utilisez les anciennes routes puisque tous les nouveaux chemins mettent la vie en danger». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires