1er mai : Cassam Uteem sur l’estrade à Port-Louis et ambiance survoltée à Quatre-Bornes

Avec le soutien de

L’Alliance de l’Avenir et l’Alliance du Cœur ont réussi leur mobilisation. A Quatre-Bornes et à Port-Louis, c’était la foule des grands jours. Ambiance de fête tant à la Place de la Gare de Quatre-Bornes que devant la mairie de Port-Louis.

Rassemblements réussis pour les deux principales formations politiques. L’Alliance du Cœur devant la mairie de Port-Louis et l’Alliance de l’Avenir à la Place de la Gare à Quatre Bornes ont fait le plein de leurs partisans.

L’évènement à Port-Louis a été la présence de l’ancien président de la République, Cassam Uteem, sur l’estrade de l’Alliance du Cœur. Prenant la parole, Cassam Uteem a justifié sa venue sur la plateforme de l’Alliance du Cœur en affirmant que l’heure est grave. Il dit craindre des dangers pour la cohésion sociale. « Le Premier ministre avait le choix d’être un rassembleur ou un diviseur, mais il a choisi d’être un diviseur », a-t-il déclaré.

A Quatre-Bornes, le Premier ministre a déclaré que si Josique Radegonde et Sangeet Fowdar sont élus, leurs élections seront contestées. Autrement, Navin Ramgoolam a déclaré que les élections du 5 mai sont un choix entre l’avenir et le passé. Il a aussi insisté que cette consultation sera l’occasion de choisir un Premier ministre. « C’est le choix d’un capitaine. Vous devez choisir qui de Bérenger ou moi sera Premier ministre ».

Navin Ramgoolam a également donné les grandes lignes de son action au pouvoir. Parmi les intentions, on retrouve la lutte contre la pauvreté et la démocratisation de l’économie.

Le leader de l’Alliance de l’Avenir a aussi appelé&nbsp ses partisans à voter en bloc pour ses candidats. « Il ne faut pas diviser les votes » a-t-il dit.

Paul Bérenger a, pour sa part, énuméré ses priorités, dont « le rétablissement de l’ordre public et une gestion saine de l’économie ». Il s’est dit fier d’avoir la meilleure équipe économique, tout en citant les noms de plusieurs candidats de l’Alliance du Cœur qui sont des professionnels du secteur financier. Il a aussi promis une réforme électorale qui imposera une candidature féminine dans chaque circonscription.

Les meetings se sont achevés dans la liesse. A Port-Louis, les partisans mauves sont venus rejoindre les orateurs sur l’estrade au son des tambours et trompettes. Même mouvement à Quatre-Bornes où les candidats, Navin Ramgoolam compris, ont esquissé quelques pas de danse.

La pluie qui a été l’invitée inattendue aux deux meetings n’a pas refroidi l’ardeur des partisans, même si elle a occasionné un léger mouvement des foules.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires