19 marins philippins libérés par les pirates somaliens

Avec le soutien de

Après avoir été enlevés pendant sept mois, 19 marins philippins, à bord d''''un bateau grec, ont été libérés samedi par les pirates, a indiqué dimanche le département philippin des Affaires étrangères (DAE).Deux Roumains et un ressortissant indien de même que le bateau ont été également libérés.

Le MV Eleni P, un bateau de 72 119 tonnes, avait a été détourné le 12 mai cette année, à 50 miles nautiques au large des côtes d''Oman, sur sa route vers Kandla, en Inde.

La libération des otages philippins fait diminuer à 82 le nombre total des marins philippins encore détenus par des pirates. Selon le DAE, le rapatriement des Philippins est déjà arrangé par l''agence de recrutement des marins et le propriétaire du bateau.

Les attaques menées par les pirates somaliens se poursuivent cependant. La dernière en date est intervenue le vendredi 10 décembre.

Des pirates somaliens ont détourné un navire de transport de marchandises battant pavillon libérien avec 23 hommes à bord à l''est de la Tanzanie, a rapporté vendredi la force de lutte contre la piraterie de l''Union européenne (UE). Le porte-parole de la force navale de l''UE Paddy O''Kennedy a déclaré que le MV Panama avait été capturé vendredi après-midi par deux esquifs armés avec au total cinq pirates à leur bord.

"Un lance-grenade a été utilisé durant cette attaque qui a eu lieu à environ 80 miles nautiques à l''est de la frontière entre la Tanzanie et le Mozambique", a déclaré M. O''Kennedy dans un communiqué. "Cette attaque située très au sud du bassin somalien est un nouvel exemple de l''expansion constante de la zone d''opération des pirates", a-t-il dit.

Ce navire est géré par une compagnie basée aux États-Unis, et transporte un équipage de 23 personnes toutes ressortissantes de Birmanie.Il faisait route de Dar es Salaam en Tanzanie vers Beira au Mozambique lorsqu''a eu lieu cette attaque. "On n''a aucune nouvelle du sort de l''équipage et l''EUNAVFOR surveille la situation", a dit M. O''Kennedy.
Les détournements se terminent pour la plupart par la libération après des mois de négociations et le paiement de rançons.


Source : Chine Nouvelle

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires