«Pénalisé», le secteur privé attend impatiemment la nomination des ministres

Avec le soutien de

La «Mauritius Employers Federation» souhaite que les ministres soient nommés au plus vite. Car, selon le président de cette fédération, François de Grivel (photo), le secteur privé connaît un retard depuis la dissolution du parlement.

«Ce que nous souhaitons, c’est, qu’au niveau du secteur privé, le gouvernement soit nommé afin que nous puissions travailler avec le gouvernement en place.» Le président de la Mauritius Employers Federation (MEF) fait ainsi ressortir que le secteur privé se trouve pénalisé car le nouveau gouvernement n’a toujours pas été constitué. En effet, même si les affaires reprennent après quelques perturbations en raison des élections, un bon nombre de dossiers reste en attente. Les patrons souhaitent, à ce titre, savoir au plus vite qui se chargera des dossiers prioritaires.

François de Grivel souligne que le secteur industriel, contrairement à celui de l’économie, ne connaît pas de répercussion particulière. «Concernant le secteur économique, les décisions à prendre doivent être négociées avec les différents ministres», souligne-t-il avant d’ajouter que «l’on devrait retrouver un peu plus de dynamisme dans les décisions dès que la nomination du gouvernement sera faite».

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x