«Le Bernica» un thonier de grand standing pour le développement de la pêche dans l’océan Indien

Avec le soutien de

Le Bernica, troisième thonier senneur surgélateur de SAPMER, armateur de pêche réunionnais est à Maurice. Visite guidée…

le Bernica, le troisième thonier senneur surgélateur de la SAPMER, a jeté l’encre, à proximité de l’usine Mer des Mascareignes. Cette joint-venture Seafood hub Ltd(IBL) et SAPMER, opérant dans la transformation de poissons, se trouve à huit minutes de voiture de l’entrepôt SAPMER de la MFD.

Le coucher du soleil dans la rade de Port-Louis fait étinceler la peinture bleu ciel et blanc du thonier. Long de 90 mètres et d’une capacité de stockage en cale à -40°C de 700 tonnes, sa vitesse est de 17,5 nœuds grâce à une propulsion assurée par deux moteurs électriques de 2 000 et 1 800 KW.

Le Bernica tire son nom d’un lieu-dit de l’ouest de la Réunion, dans les hauteurs de la commune de Saint Paul. Le thonier se prépare pour sa première campagne de pêche au mois de janvier 2011.

Une fois à bord, on note que les membres de l’équipage sont issus de différentes nationalités, notamment des Malgaches, des Taïwanais et des Réunionnais, qui discutent entre eux.

La visite démarre dans la salle de contrôle, équipée d’équipements de détection, de navigation et de communication de haute technologie. Puis, la cabine du capitaine et celles des marins, qui comprennent télé écran plat, lit, bureau et rangement. Le grand standing impressionne. On arrive ensuite aux salles à manger, toujours aménagées avec soin, comportant des tableaux au mur et des rideaux assortis. La cuisine répond aux normes des grands hôtels en matière d’équipements.

Après avoir traversé une multitude de couloirs et emprunté d’étroits escaliers, nous arrivons à la dernière étape de la visite à bord du Bernica, où le poisson pêché est réceptionné, pesé et congelé à bord à –40 degrés centigrades, avant d’être débarquée à l’usine Mer des Mascareignes où il est transformé et valorisé.

Une fois à terre, direction l’usine, qui est à moins de deux minutes à pied du thonier. Nous entrons directement dans une chambre froide à –40 degrés centigrades, où notre guide nous explique que le thon y est transformé sans décongélation, selon les attentes et spécificités de chaque client.

Hans Herchenroder, directeur commercial de la MFD, avait auparavant fait visiter le nouvel entrepôt de la Mauritius Freeport Development (MFD) dans la zone portuaire. Flambant neuf et aménagé pour l’heure uniquement de conduits de climatisation, il fait 2 000 m2, dont 1 300 m2 de chambre froide.

Il explique qu’une fois débarqué du camion réfrigéré, le poisson pêché par les thoniers de la SAPMER, sera trié à + 5 degrés centigrades. Ensuite, il sera stocké dans cet espace de capacité de 10 000 m3, à moins 40 degrés centigrades.

«MFD est le nouveau partenaire logistique de SAPMER et nous trouvons très positif le futur de la relation avec l’amateur de pêche. Nous pouvons traiter 300 tonnes de poissons par jour et nous avons également de l’espace pour accueillir d’autres développements du groupe, qui projette de débarquer 7 000 tonnes de thon par bateau annuellement», indique le directeur commercial de la MFD. Il souligne que l’investissement total de cet entrepôt tourne autour de 2 millions d’euros.

Voir le reportage vidéo

&nbsp

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x