« La Fédération », une nouvelle entité politique conteste une éventuelle alliance Ptr-MMM

Avec le soutien de

Le Parti Action Libéral (PAL), le Front Solidarité Mauricien (FSM) et le Mouvement Authentique Mauricien (MAM) se sont regroupés pour constituer une plateforme intitulée « La Fédération ». Les membres de cette nouvelle entité veulent combattre une éventuelle alliance entre le Parti Travailliste et le Mouvement militant mauricien (MMM).

Même si aucune alliance n’a été conclue entre le Ptr et le MMM, les membres des trois partis politiques regroupés sous « La Fédération » ont critiqué le rapprochement qu’ils ont constaté entre les leaders des deux partis au pouvoir. C’est lors d’un point de presse, ce lundi 30 juillet, que les membres de « La Fédération » se sont prononcés sur ce qu’ils qualifient de trahison de la part de du parti majoritaire dans l’opposition.

« Paul Bérenger a voulu utiliser une composante de la société mauricienne pour arriver au pouvoir en annonçant l’alliance entre le Mouvement Socialiste Mauricien (MSM) et le MMM. Lorsque le scandale Medpoint a éclaté il a d’abord blâmé la famille Jugnauth pour ensuite critiquer Navin Ramgoolam. Aujourd’hui, il parle de deuxième république avec le même Navin Ramgoolam », déclare Cehl Meeah, leader du FSM.

Pour les membres de « La Fédération », la priorité de la population n’est pas d’aller vers une deuxième république. « Les gens ne comprennent plus ce qui se passe sur le plan politique. Nous avons un leader de l’opposition qui n’agit pas comme tel. Pour les politiciens, la priorité reste d’avoir une deuxième république », avance Eliézer François, dirigeant du MAM.

Ainsi, « La Fédération », se propose d’être une alternative aux deux partis traditionnels. Luchmeeparsadsing Ramsahok, leader du PAL annonce déjà une série de meetings à compter de la première semaine de septembre, à la fin du Ramadan. Le premier rassemblement aura lieu à Plaine Verte le 7 septembre prochain.

« Nous sillonnerons l’île pour dénoncer l’hypocrisie du leader de l’opposition et la soif des dirigeants pour leur intérêt personnel. Il est temps de s’unir pour un parti qui cherche l’intérêt de la population », affirme le leader du PAL.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires