« To G-T to TA-C » : plus d’un million de roupies en trois mois de campagne

Avec le soutien de

La police de l’Environnement a enregistré 699 contraventions en trois mois depuis l’introduction de la campagne antipollution initiée par le ministère du Tourisme. Chaque amende varie entre Rs 2 000 et Rs 10 000. Ce qui aurait ramené plus d’un million de roupies dans les caisses de l’Etat.

L’Etat aurait, au minimum, encaissé la somme de Rs 1 398 000 en trois mois. Ceci grâce à la campagne antipollution : ‘To G-T to TA-C’, initiée par le ministère du Tourisme le 3 mai 2012.

Selon les derniers chiffres compilés par le ministère du Tourisme au jeudi 9 août, la police de l’Environnement a au total établi 699 contraventions.

Il faut souligner que l’amende infligée à toutes personnes prise en flagrant délit de pollution pour la première fois est de Rs 2 000, alors qu’en cas de récidive, l’amende passe à Rs 10 000.

C’est dans la capitale que la police de l’Environnement a eu fort à faire avec 435 contraventions. Dans le reste du pays, la police a sévi 8 fois dans le nord, 44 fois dans la région ouest, 202 dans les Plaines-Wilhems, 13 dans le sud et 4 dans la partie est du pays.

A l’occasion du début de cette campagne, le ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, avait révélé que les dépenses en termes de ramassages d’ordures s’élèvent à près d’un milliard de roupies. Le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, avait lui declaré que si les Mauriciens se montraient davantage responsables, l’Etat pourrait réduire ce genre de dépenses de 30 %.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires