Dodo, le toutou brûlé vif

30 déc 2018 10:23

Dodo a été grièvement brûlé, au visage surtout.

Scène d’horreur à Le Cornu, Ste-Croix dans la soirée du mercredi 26 décembre. Deux individus ont été surpris, sur un terrain en friche, en train de brûler vif un chien errant, baptisé Dodo par les habitants de l’endroit.

Selon des passants, le pauvre animal hurlait de douleur et a été secouru de justesse. Les deux hommes ont, eux, pris la fuite. Le toutou, grièvement brûlé au visage, a été transporté d’urgence chez le vétérinaire.

Dodo a 6 ans. Il est connu de tous dans la région car il est là depuis qu’il est tout petit. «Tou dimounn isi donn li enn ti zafer pou manzé. Li pa agas personn. Nou na pa koné ki finn pas par latet sa bann dimounn-la», s’indignent ceux qui ont volé au secours de Dodo.

Second Chance Animal Rescue (SCAR) est aussi intervenu pour que le chien reçoive les traitements adéquats. Aujourd’hui, Dodo a du mal à s’en remettre. «Li finn bien brilé. Dan figir sirtou… Nou finn konpran ki kapav li pou perdi so dé lizié», affirme Sameer Golam, président de SCAR.

Mais ce serait sans doute un moindre mal car le pire est à craindre, Dodo refusant de se nourrir. «Si cela continue, il ne va peut-être pas survivre…» Dès cette semaine, une plainte formelle sera faite au poste de police de la localité, les habitants attendant de voir s’ils peuvent retracer des images des deux bourreaux. «Lapolis gaspiyaz sa, zot pa pou pran sa bann case-la en considérasion. Bizin vinn ek prev», s’indignent les amis de Dodo.

D’autre part, 2018 a été jalonnée d’affaires témoignant de maltraitance envers les animaux, surtout les chiens. Une cinquantaine de cas a été rapportée auprès de SCAR. Et, à la veille du 31 décembre, Sameer Golam tient aussi à attirer l’attention sur l’utilisation des pétards. «Sak lané, éna ki bril toutou ek sat ek petar, nou demann pridans.»

D’ajouter qu’en raison des bruits des pétards, plusieurs animaux, déboussolés, peuvent s’enfuir et se perdre, comme c’est le cas chaque année. «Nous lançons un appel pour que la sécurité des animaux prime en cette période festive.»

Voir plus...