Directeur général des services de santé: six candidats en lice

27 août 2018 18:36

Le ministre Husnoo a rencontré le Dr Randeep Guleria, directeur de l’All India Institute of Medical Sciences, qui agit comme consultant.

Deux ans. C’est le temps qui s’est écoulé depuis le départ de l’ex-directeur général des services de santé, le Dr Vassen Pavaday. À ce jour, c’est le Dr M. Timol qui assure l’intérim. Mais pas pour longtemps…

Des entretiens en vue de recruter un nouveau directeur général des services de santé ont eu lieu durant la semaine écoulée. Selon nos recoupements, la PSC avait reçu huit demandes pour le poste de directeur général des services de santé. Deux d’entre elles ont été éliminées. L’une des personnes était «overaged» et l’autre n’était pas un Mauricien. Ainsi, actuellement, six candidats concourent pour ce poste.

Étant donné que la Public Service Commission (PSC) n’a pas les capacités requises pour évaluer les qualifications adéquates pour ce poste, elle a fait appel aux services d’un consultant étranger. Il s’agit du Dr Randeep Guleria, le directeur de l’All India Institute of Medical Sciences (AIIMS), une institution basée à New Delhi qui collabore déjà avec le gouvernement mauricien.

Meilleur candidat

Le consultant indien est arrivé à Maurice lundi 20 août. Il a procédé à la vérification des documents et a participé à un entretien aux côtés du président de la PSC, Sutiawan Gunessee, de trois commissaires et d’un conseiller du ministère de la Santé. Le Dr Randeep Guleria a également soumis un rapport au panel. Celui-ci devrait les aider à choisir le meilleur candidat.

Pour être nommé au poste de directeur général des services de santé, il faut avoir, auprès d’une institution reconnue, une qualification de base d’une durée minimum d’un an dans n’importe quel domaine de spécialisation. Les candidats doivent également compter au moins 10 ans d’expérience de pratique clinique ou dans les hôpitaux ; un minimum de 5 ans d’expérience en «health policy management» ; avoir des compétences stratégiques et managériales, entre autres.

Par ailleurs, lors de sa visite, le Dr Randeep Guleria a aussi rencontré le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et le ministre de la Santé, Anwar Husnoo. Les discussions se sont portées sur les avenues de coopération entre l’AIIMS et le ministère de la Santé.

L’expert a fait valoir que l’institution indienne est prête à donner un coup de main pour former le personnel mauricien. Particulièrement dans le cadre de l’aménagement du Cancer Hospital et du New Flacq Teaching Hospital qui, selon lui, pourrait devenir un centre régional. D’autant que les autorités veulent faire de Maurice un «medical hub».

Processus plus rigoureux pour les postes clés

La PSC compte adopter une nouvelle approche concernant les postes clés au sein du gouvernement. Il nous revient que le processus deviendra plus rigoureux. Par exemple, auparavant, pour être nommé assistant secrétaire permanent, il fallait seulement passer un entretien. Désormais, les candidats seront soumis à un examen, devront participer à une discussion de groupe afin d’examiner leurs qualités de «leadership» et finalement passer un entretien. 

Voir plus...