À Blue-Bay: un serpent de mer venimeux retrouvé sur la plage

6 août 2017 17:50

Ce serpent de mer a été tué par des pique-niqueurs apeurés mercredi.

La bête a été identifiée. Il s’agit d’un hydrophis platurus ou pelamis platurus. Le nom savant pour désigner le serpent de mer venimeux qui vit dans les eaux tropicales des océans Indien et Pacifique. Celui-ci s’était échoué sur la plage de Blue-Bay, mercredi.

L’océanographe Vassen Kauppaymuthoo prévient : les serpents de mer ont un venin bien plus puissant que ceux de leurs congénères terrestres. «En Australie, c’est le cinquième animal le plus venimeux. Son poison peut provoquer la rigidité musculaire, la paralysie et la mort», souligne Roseline Yarden, une internaute, qui commentait l’article publié sur l’express.mu, mercredi toujours.

Heureusement, la bête n’a fait aucune victime. Il faut dire qu’elle n’en a pas eu le temps. Les pique-niqueurs s’étaient empressés de l’éliminer, suivant leur instinct.

Montée des eaux

Toutefois, Vikash Tatayah, Conservation Director à la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), soutient qu’il «est assez rare que ce serpent soit en contact avec l’homme puisqu’il vit en mer». Il affirme toutefois que ce n’est pas la première fois que cette espèce se glisse jusqu’ici. «Nous en avons déjà retrouvé un sur l’île Plate il y a plusieurs années», indique-t-il. Selon Vikash Tatayah, c’est la montée des eaux qui fait que ce reptile s’aventure près de nos récifs. Le mauvais temps y serait aussi pour quelque chose.

Un avis que partage Vassen Kauppaymuthoo. Comme notre lagon est relié à l’océan par des passes et des récifs, le serpent noir et jaune aurait pu passer à travers pour rejoindre nos côtes. «En Australie, avec le changement climatique et le réchauffement de l’eau, des serpents de mer s’étaient échoués sur des plages une fois.» Et d’ajouter qu’il ne faut pas confondre l’hydrophis platurus et l’anguille, qui est, elle, inoffensive.

Comment les différencier ? L’océanographe précise que la queue du serpent de mer est plate comme une rame et que le reptile se déplace rapidement pour capturer ses proies. «Si vous en voyez en mer, il ne faut pas vous en approcher.»

Vous êtes prévenus.

Voir plus...