Société

Tensions autour de l’élevage de poulet du maire à Allybocus Solférino

Déjà, samedi (29 septembre), ils voulaient «kraz» l’élevage de poulet de Nooranee Allybocus, maire de Vacoas-Phoenix. Et, hier, en colère, une quarantaine d’habitants de Solférino se sont massées devant le Noorani Poultry Farm Ltd. Les raisons de leur courroux : l’insalubrité autour de l’élevage, qu’ils accusent aussi de pratiquer de l’abattage illégal. Ce que dément le maire.

Etait aussi sur place, hier, Rihun Hawoldar, député rouge de la circonscription n° 15. Interrogé par l’express, il a expliqué s’être rendu sur place après avoir été contacté par des mandants, hier matin. «La police et les inspecteurs étaient déjà là.»

La tension est montée d’un cran à l’arrivée de Nooranee Allybocus. «Le maire est arrivé et la police l’a autorisé à nourrir ses animaux. Les habitants n’ont pas apprécié car ils ont eu peur que le maire se débarrasse d’éventuelles preuves», poursuit Rihun Hawoldar.

En effet, l’accès à l’élevage est interdit depuis que les habitants ont eu recours au service sanitaire de la Santé. Et, cette dérogation faite au maire a déplu. Le maire, accompagné d’une poignée d’employés, n’a d’ailleurs pas fait de vieux os sur place hier.

Si Rihun Hawoldar avoue n’avoir jamais été témoin de l’abattage illégal dont les habitants du quartier accusent Nooranee Poultry Farm Ltd, il affirme qu’il y a bien «des problèmes sanitaires». «C’est au niveau du waste disposal qu’il y a un problème. Ils creusent des trous pour se débarrasser des excréments», explique le député rouge, ajoutant que ce travail ne serait pas fait de manière adéquate. Ce qui attirerait, entre autres, les pigeons et les chiens. «C’est un peu une honte si le premier magistrat de la ville ne respecte pas l’environnement…»

Contacté par l’express, le maire Nooranee Allybocus affirme être en situation régulière. «Il y avait un millier d’animaux à nourrir et nous l’avons fait en présence des policiers», se défend-il. Les inspections sanitaires effectuées à ce jour contredisent la thèse de l’abattage illégal, soutient-il. «Les inspecteurs sanitaires sont venus constater qu’il n’y avait pas d’abattage. Je les ai attendus spécialement pour cela aujourd’hui (NdlR, hier).»

Lui estime que les habitants de la région ciblent son élevage à cause de la valeur des terres aux alentours. «Depuis l’ouverture de la Jumbo Phoenix Link Road, les terrains ont eu de la valeur et ils veulent construire», avance-t-il. Le hic : comme ce sont des terres agricoles, il est impossible d’obtenir un permis de construction.

Le maire nie également les accusations d’un habitant qui a déclaré à la police qu’il l’aurait menacé avec un couteau. «J’ai d’ailleurs fait une nouvelle déclaration à la police pour leur faire part du constat des sanitaires», révèle Noranee Allybocus. D’autres inspections sont prévues sur les lieux aujourd’hui.


&nbsp

Commentaires

Paul Raul | 10/01/12

Ki kalit le maire sa ? Li mem li pas fiare ene traville propre ,li normale sa poulailler la pou degage ene l'odeur ki so voisins pou lev are li. Sa demontrer ki kalit travaille p faire a la mairie .pareille kouma li p bate bat dans so poulaillier ,dans la marie aussi p bate bat.

xyz | 10/01/12

Monsieur le maire, respe le autre. Ou p fer ou l'ile vine ene vrai poubelle singapour.

sanju | 10/01/12

Des poultry farm posent des vrais problmes sanitaires un peu partout a travers lle, tout rcemment il y en avait un dont le propritaire se croyait intouchable faisait la une des journaux avec sa banne moutouk qui ki pe sorti dans so poulailler. Ceux qui ont des permis les inspecteurs les contrlent que rarement, parce que ces poultry farms se trouvent dans des endroits loigns inspecter pa envi sal so joli l'auto pou al check zot, on en parle que ceux qui sont a la vue de tout le monde proche des rues. ALE GUET SE KI LOIGN AVEC LA ROUTE DAN LA MARIE, SURINAM-MARTINIERE APART LABAT, SAINT-MARTIN BAIE-DU-CAP ZOT POU GAGNE CHOCKS. ASTER=LA ENA INSPECTER verifie que ceux qui ont des permis et pour ceux qui oprent dans lillgalit , les inspecteurs ferment les yeux. Je peux si l'express accepte de dmontrer mes dires par des photos ou par des vido. A vous de dcider. Le laisser aller c'est partout et ceux qui croient qu'ils sont proche du pouvoir ils sont pires. N'est-ce pas Monsieur le maire ?

observer | 10/01/12

quand ena banne lusine dans ene endroit, banne terrain autour ena moins valeur, et banne dimoune quand acheter sa banne terrain la, zot connais ki zot pe paye moins chere acause sa banne inconvenient la. mais apres 2-3 lannee,zot commence protester pu fer ferme sa banne usine la. ti bizin pas acheter si ou conne sa pou gene ou, pareille comment sa morcellement bamboo la, cot UBP heureusement ine gagne injonction pu empeche zot alle de lavant, sinon dans quelque annee, banne nouveau habitants pu vinne plaigner ki ena la poussiere, pas cav ouvert la fenetre! bizin arrete donne permis residentiel si ena banne lusine etc ki ti la en premier! pareille comment pa cav range lusine dans residentiel, bizin pas cav fer inverse! same for feeders dans paille ou CMT dans point aux sable! quand zot ti construire a lepok zot ine alle plus loin possible pu pas derange dimoune, c dimoune ki in vinne a cote en connaisance de cause

legrand | 10/01/12

C'est comme d'habitude a l'ile maurice les bandits et les escrocs ont raison car le premier de tous se sont les menbres du gouvernement ,car dans n'importe quel PAYS CIVILISE les inspecteurs font leur travail ,ceux de maurice ne sont meme pas veterinaire ,ils n'y connaissent rien ,en france ont ne les prendraient pour balayer les WC .Tant que les mauriciens voteront de tels rigolos cela durera eternelement.

Coq de race | 10/01/12

Pareille comme li p roule so poulailer ,comme sa mem li p roule ene municipalite. Pas ena aucaine norme , si li pou continue dans sa direction la pas ena zesse pou ena selmonella . pas capave laisse sa bannes connerie la contine , Minis la Sante bizin prend sanctions la loi pou tou ki li le maire ou pas bizin ferme so poullaier sa . La sante dimoune plis importants. Trop c'est trop fine depasse limites la.

vkfr | 10/01/12

Le service sanitaires estime que cet levage pose problme pourquoi il a continuer,dj quil et maire il ne respecte pas les lois , alors qu'il doit ddommager les habitant.

Rakesh | 10/01/12

We had the same issue with the Municipality of vacoas some years back. The inspectors were all corrupt, they used to go home with chicken and egg all the time and would advise that the place was clean and you can even have your lunch in it. We finally manage to get them to close the one in Solferino after 30 years of battle- lets see how long will this one take!!

Diana | 10/01/12

Moi mo ti all sur place pou gette sa. Mari malpropre, mo chagrin sa ban officier sanitaire la ki p alle faire site visit la.

Jean Foot | 10/02/12

C'est un maire qui est incapable de respecter les normes sanitaires les plus elementaitres pour un simple elevage de poules ? Bel exemple ! Pourquoi enterrer les excrements ? Si j'etais un planteur de la region, j'aurais ete bien content d'enlever ca regulierement et d'avoir du fumier gratuitement. Melange aux "saletes" de la foire, ca doit faire un super engrais pour n'importe quelle plantation.

raf | 10/02/12

ki minis la sante ou pe causer mamou,ou trouve grand frere pou attack ti frere ou? Coner pas pou re-elu sa ,alors pe profiter jusqu'a l'extreme.Deja li ene le maire illegal,mais chagrinant pou les habitants d'alantour. Zot pou toujours faire sa ki zot envie,pas zis dans vacoas-Phoenix mais dans pays la en entier.