Economie

Redistribution des cartes: Ireland Blyth Limited partage ses 30% de Sun Resorts

Un des bénéficiaires collatéraux de l’opération est Ciel Investment, qui voit sa part dans le capital de Sun Resorts passer de 15,35% à 24,82%.


La valeur du portefeuille d’investissement de Ciel Investment a, elle-même, augmenté de 19%.


Redistribution des cartes donc dans le monde des affaires. Le conglomérat Ireland Blyth (IBL) se défait de ses investissements dans le groupe hôtelier Sun Resorts.


IBL compte distribuer à ses actionnaires les 27,6 millions d’actions qu’il détient dans Sun Resorts et qui représentent quelque 29,37% du capital du groupe hôtelier.


L’annonce a été faite dans une «cautionnary announcement», émise mercredi 11 novembre sur le marché boursier. La distribution en espèces des actions de Sun Resorts est prévue pour le 10 décembre environ. Chaque actionnaire, possédant une action de IBL, recevra 0,38 actions de Sun Resorts. En gros, trois actions de IBL donne droit à une action de Sun Resorts.


Sun Resorts possède et gère cinq établissements hôteliers: Le Touessrok, le Sugar Beach, La Pirogue et Le Coco Beach, à Maurice et le Kanuhura aux Maldives.


Le groupe avait enregistré Rs 713 millions de bénéfice au 31 décembre 2008 et a été affecté par la crise cette année, ne réalisant que Rs 187 millions en juin contre Rs 336 millions en juin 2008.


Outre IBL qui se défait donc de ses actions, les autres gros actionnaires du groupe hôtelier sont Ciel Investment de la famille Dalais et la Compagnie d’Investissement et de Développement Limitée (CIDL), la holding du groupe Mon Loisir des Lagesse.


Ainsi, avec le départ d’IBL, un des gagnants collatéraux de l’opération semble être Ciel Investment qui voit sa part dans le capital de Sun Resorts passer de 15,35% à 24,82%. Officiellement, il s’agit pour le groupe IBL de libérer de la valeur pour ses actionnaires en leur donnant accès directement aux actions de Sun Resorts.


Le conglomérat veut également, à travers cette action, se concentrer sur ses principaux cœurs de métier que sont la finance, la logistique et le commerce, le commerce de détail et la plate-forme de pêche. IBL est connu pour sa chaîne de supermarchés Winners, sa conserverie Thon des Mascareignes, sa compagnie d’assurance, Mauritian Eagle et sa compagnie de construction, Manser Saxon, entre autres.


En 2007, Sun Resorts avait vu le départ d’un important partenaire avec Kerzner International, qui renonçait à ses contrats de gestion et de marketing des hôtels du groupe Sun. En échange, Kerzner avait conservé One&ampOnly Le Saint Géran, joyau du tourisme mauricien.


L’annonce par IBL de la distribution de ses actions Sun Resorts n’a pas manqué de susciter des réactions sur le marché boursier mercredi. L’action du groupe a pris Rs 10– soit 16%- passant de Rs 62 à Rs 72, avec un pic à Rs 74 en ouverture de séance.


Les actions de Ciel Investment sur le Development and Enterprise Market ont progressé de 6% passant de Rs 4,50 à Rs 4,80. Quelque 222 000 actions ont été échangées.


L’initiative du groupe IBL n’est pas sans rappeler celle de Rogers, il y a quelques années, qui s’était séparé pareillement de ses actions dans New Mauritius Hotels. Rogers a depuis réinvesti à son compte dans l’hôtellerie en créant la chaîne Véranda Resorts.


C’est à voir si IBL se lancera aussi dans l’hôtellerie. Pour le moment, c’est Ciel Investment qui a déjà un pied à l’étrier avec son développement touristique intégré, Anahita. Le Net Asset Value de Ciel Investment a augmenté de 19% pour les six mois se terminant à septembre 2009. A bon entendeur salut.



&nbsp


&nbsp