Faits Divers

Pédophilie alléguée au MITD : l’enseignant incriminé n’ira pas devant le comité d’enquête

Alors que le Fact Finding Committee annoncé par le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, vient tout juste d’être constitué, l’enseignant accusé de relations sexuelles avec une de ses élèves mineure, affirme qu’il n’a aucune raison de s’y présenter.


«Je n’ai aucune raison de me présenter devant ce Fact Finding Committee. Alors que le comité d’enquête sur le cas de pédophilie alléguée au Mauritius Institute of Training and Development (MITD) vient d’être institué, l’enseignant d’éducation physique incriminé a indiqué à l’express, mardi 8 janvier, qu’il ne comptait pas s’y rendre. Il est soupçonné d’avoir eu des rapports sexuels avec une de ses élèves, âgée de 14 ans au moment des faits.


C’est la présidente de la cour intermédiaire, Véronique Kwok Yin Siong Yen, qui présidera ce comité. Celui-ci aura pour tâche de situer les responsabilités de tous les protagonistes dans cette affaire. Et, de déterminer si des fonctionnaires ont fait preuve de négligence dans la gestion de ce cas.


Par la suite, ce comité viendra de l’avant avec des recommandations quant à la marche à suivre. Il s’engage également à enquêter sur toute autre affaire relative à celle-ci. Le rapport sera prêt dans trois mois, a promis Vasant Bunwaree, lui-même accusé d’avoir protégé le pédophile présumé.


Toutefois, la présidente du Fact Finding Committee a émis un communiqué, mardi 8 janvier, pour inviter le public à venir déposer.


&nbsp

Commentaires

Papo | 01/09/13

Until and unless the 'victim' comes forward and states clearly that she has had sexual intercourse with the teacher, FFC or not, Police Enquiry or not, there is nothing much that can be done. This case stands on a very thin line. The only evidence available till now is a report from a psychologist, and if that is put it, it can only show that the girl did make a statement but the content cannot be used to show the facts therein and the girl cannot event be confronted with that report. Evidence by the psychologist is hearsay. The other evidence we have is the wife of the accused but again she is not a competent witness. The MITD cannot go forward and lodge in a complaint against the teacher without any prima facae evidence, otherwise it runs the risk of being sued for diffamation and same for the Police, which cannot initiate an enquiry based on the evidence available. The FFC is one possible solution to gather some basic evidence to at least trigger a Police Enquiry but it depends on who comes to depone too. The teacher has no burden of proof on him, it's upon the Prosecution to come up with something. If the FFC doesn't have anything, the teacher will go there to answer to what allegations? On the contrary, the denial of the child and her parents can be used as evidence in his favour.

james | 01/09/13

li pas pou inquiter et pas pou gagne narien parcequi li parenter avec Ministre, tou sa banne tamtam la ce pou rien

Petrifier | 01/09/13

Fodre pas nous surpris! Ene case criminel repose lor responsabilite la police pou enqueter ek PAS ene Fact Finding Committee. Ene FFC li nommer tandis ki la Police regit par la loi supreme du pays. Ene FFC, c'est impe couma dire COSE-COSER ek diman questions apres fer ene rapport. RAPPORT pena oken force loi. Acoz sa mem ena ene tas FFC dan tiroirs Chandra Ramgoolam ek dimain pou bizin brile ban papiers la parski, pa pou ena place pou met ban nouvo rapports FFC couma sa case pedofile la. Le presume pedofile cone sa bien. Li coner ki c'est la police ki ena jurisdiction pou questionne li pas ene farce ki Navin ek Bunwaree pe fer. Au faite le FFC ine fer pou tire li dans difer ek fer li passe pou innocent, si li coupable. Bunwaree dire: Mo pas dire si li coupable ou innocent. Sa parole la veut dire tou. Bunwaree pe defan li avant tou. Normalement nou dire: Mo pa dire si li innocent ou coupable. Banwaree fine determiner pou fer boug la innocent par tous les moyens. Un Film tres excitant produit par nos genies en haut a voir imperativement. Ene mari lecaille...

clency | 01/09/13

Ki faire les deux "victimes" de ragots ne vont pas faire un test pou mettre fin toutes ces "palabres".Si ne mdecin trouv ki jamais pas fine relation sexuelle,les deux "victimes" capav poursuivre banne "palabreurs".Et mme faire mette ne GAGGING ORDER pou ki tous mauriciens arrte coz sa!

Darkman | 01/10/13

Je m'touffes sous le poids de la honte. Je me nois dans les flots de rires. A force d'inventer ou de forcer la nature de la justice..... SEDITION, GARDE DU CORPS ARRET POUR PORT D'ARMES, UTILISATION DE SON PORTABLE POUR IMMORTALISER UNE LADY GAGAFFE TELLEMENT FIDELE ET LOYALE A SON PROP.
ET comit denqute POUR Pdophilie.
LE PEUPLE VOIT, JUDGE ET CONDANERA CEUX QUI ONT APPORT QUE LA HONTE ET SCANDALE.
LEV DO MO PEP

amir | 01/10/13

ET LE FACT FINDING COMMITTEE DEVIENT UNE FARCE, une de plus......

dsk | 01/10/13

Si so la main prop ki fer lipe per pou al devan commission denket? Ena anguille sous roche?