Politique

Les observateurs de l’UA estiment que le ‘Best loser system’ pourrait poser problème

La mission d’observation électorale de l’Union Africaine aux élections du 5 mai estime que la nomination des députés correctifs, en fonction de leur appartenance communautaire ne répondrait pas aux normes démocratiques.


Khalifa Ababacar Sall, le chef de la mission d’observation de l’Union africaine (UA) aux législatives du 5 mai, se prononce sur le « Best loser system », un mode de nomination de députés correctifs en fonction de leur appartenance ethnique. Il est d’avis que l’obligation faite aux candidats aux élections de mentionner leur appartenance communautaire pourrait poser problème. L’ancien ministre sénégalais et maire de Dakar&nbsp estime « qu’une nation qui se consolide a besoin de gommer les différences. On n’a pas intérêt à les exacerber » dit-il.


Toutefois, Khalifa Ababacar Sall fait remarquer que la délégation comprend que dans le contexte mauricien, le « Best loser system » est une source de stabilité et de renforcement de cohésion sociale. Il déclaré également que tout le folklore avec des voitures arborant des drapeaux, le jour du scrutin, ne serait pas dans les normes. Cependant, il dit avoir noté que les Mauriciens conviennent que ces pratiques ne les dérangent pas.&nbsp


Le représentant de l’UA a fait ces remarques le vendredi 7 mai lors d’un point de presse, à l’hôtel au Méridien. Mises à part ces remarques les observateurs considèrent que « les élections législatives du 5 mai 2010 ont été libres et transparentes ».


La mission d’observation insiste sur « la nécessité de mieux encadrer l’identification des électeurs pour éviter certaines tentatives de votes frauduleux par usurpation d’identité ». Elle demande également « davantage d’assistance aux électeurs âgés ou handicapés afin de leur permettre d’exprimer leur droit civique et pour préserver le secret de leur vote. »


Mises à part ces remarques, la délégation de l’UA dit avoir apprécié « l’ancrage démocratique du pays et la forte adhésion des populations aux valeurs démocratiques ». Elle salue « la maturité et la responsabilité de tous les acteurs politiques et les exhorte à poursuivre la consolidation de la pratique démocratique dans le pays ».&nbsp


Autrement, la mission d’observation aura noté que la campagne électorale s’est déroulée dans le calme avec une participation massive des citoyens. Elle a aussi apprécié la bonne organisation du scrutin, le respect du secret du vote, la sécurisation du transfert des urnes et le fait que « les opérations de dépouillement se soient déroulées dans une totale transparence ».

Commentaires

CHE GUEVARA | 05/07/10

Encore une instance internationale qui trouve que la balkanisation du peuple en tribus ou comunauts si vous voulez est une honte pour une rpublique digne de ce nom. Il est bien tant d'eliminer cette communalisation de notre systeme politique. L'alternative ce serai une dose proportionelle, representative de tendance et ideologique. Nous sommes en 2010, c'est aberrant que le concept "gauche/droite" soit toujours inconnus et que la politique mauricienne se resume a un match de foot "manU v/s Liverpool"....".weh weh weh ...3-0 pisso weh weh weh"

Biraj | 05/08/10

1. LARGENT: les oriflammes, defiles des voitures, grands meetings politiques, maintenances des bases, etc demandent des grandes resources financieres. Cela non seulement marginalise les petites parties/candidats independents mais egalement influence le public a faire leur choix librement et peut meme servir comme bribe electorale. 2. MEDIAS: les partis doivent avoir la meme couverture dans la presse, TV et radio. Ceux la ne doivent pas rester partiels surtout sil y a objecttions de parti adverse. Des debats televises seraient les meilleures choses. 3. URNES: ridicule car il ny a pas didentification. Ainsi si vers les 16-17 hrs, on decouvre quune personne X na pas encore vote et vraisembablement ne va pas le faire, les partisans peuvent envoyer leur agent pour voter dans la place de la personne X. On se demande comment les gens ont vote si vite pendant les dernieres minutes? Surtout, comment expliquer les complainte de personne qui dit ne pas avoir vote alors que les officiers responsables disent le contraire? 4. AUTORITES concernees comme la commission electorale, doivent agir des quils apprennent des choses louches meme a travers les medias (eg les vraies chiffres de depenses) et ne pas devoir attendre des complaintes officielles. Ils ne doivent pas rester les bras croisees et se defendre dagir en toute legalite alors que le public apprend beaucoup a travers le media.

Dino | 05/08/10

Ces memes observateurs pensent egalement que la MBC a tres bien mene son role. Or toute personne cultivee et dotee, ne serait ce qu'un peu d'intelligence, verrait tres clair dans le jeu de MANIPULATION de la MBC. Deuxiement comment peut-on envisager en 2010 de proceder a des elections sans meme que les electeurs n'aient a produire une piece di'idenite..faut dire que cela est tout a fait propice au fraude et usurpation d'identite. Qu'en pense les observateurs a ce sujet? Enfin que ce soit l'Alliance blue blan rouge ou L'Alliance du Coeur qui soit au pouvoir..est ce que cela aura quelconque impact fondamental sur nos vies? Les prochaines 5 annees nous le diront...