Politique

Impair protocolaire : Aurore Perraud dit vouloir se battre pour l’égalité

Humiliée lors d’une fonction officielle en raison, dit-elle, de&nbsp son apparence, la députée du PMSD, Aurore Perraud veut faire de l’égalité son cheval de bataille. Elle se dit blessée par le traitement qu’elle a reçu, le jeudi 28 avril, à l’université de Maurice.


« Plus que jamais, je vais me battre contre l’inégalité afin que les Mauriciens de toutes les communautés soient traités de manière égale. Désormais, ce sera mon cheval de bataille ». Ces propos de la députée Aurore Perraud sonne comme un cri de guerre.


Victime d’un impair protocolaire, voire d’un délit de faciès, ce jeudi 28 avril lors de la cérémonie à l’université de Maurice en l’honneur de la présidente de l’Inde, Pratibha Patil, la députée du Parti mauricien social démocrate (PMSD), Aurore Perraud, 35 ans, estime que ce sont ces aléas qui vont forger davantage sa mission.


Nul ne sait si c’est à cause de ses tresses africaines, que l’élue de la circonscription No. 4 (Port-Louis-Nord-Montagne-Longue) s’est vue refoulée à l’entrée. Le tapis rouge lui a également été refusé bien qu’elle ait décliné son identité et sa fonction.


Une hôtesse d’accueil l’accompagne a fond de l’auditorium avant qu’un autre fonctionnaire ne l’invite à prendre place aux cotés des Private Parliamentaty Secretaries (PPS). Quelques minutes plus tard, un autre&nbsp officiel vient lui dire qu’elle se trouve dans la rangée réservée aux PPS. Elle est&nbsp priée de laisser la place. Cela malgré les protestations des PPS Mahen Jughroo et Thierry Henry, avons nous appris. Contrainte de se tenir debout dans la salle, elle fond&nbsp en larmes.&nbsp


« J’ai été humiliée. Je me suis sentie blessée. J’ai eu un sentiment de révolte. Je me demande encore comment le service protocolaire ne s’est pas rendu compte un an après mon élection que je suis une membre de l’Assemblée nationale », s’indigne la jeune femme. « Moi qui suis députée, j’ai eu à subir ce genre de traitement. Allez imaginer ce que doit endurer une personne ordinaire », lâche-t-elle, avant d’ajouter « Comme si de par ma façon d’être je ne peux être une députée. »
Aurore Perraud s’est confiée à son entourage et son leader, Xavier-Luc Duval a écrit une lettre de protestation au service protocolaire du ministère des Affaires étrangères. Le PMSD a émis un communiqué dans lequel ce parti déplore l’incident.


Le ministre Arvin Boolell ayant eu vent de ce manquement du service protocolaire de son minitère, a personnellement présenté ses excuses à la députée. « Le ministre m’a téléphoné pour me présenter ses plus plates excuses. Mes collègues du Parlement m’ont aussi contactée pour me faire part de leur soutien », confie la parlementaire qui est enseignante de profession. « Je suis encore blessée. Ce qui ne me tue pas, va me rendre encore plus forte », dit-elle à lexpress.mu.


Cet impair ayant été révélé par Finlay Salesse sur Radio One et lexpress.mu, les réactions n’ont pas tardé de part et d’autres au sein de la société civile. Même le Bureau du Premier ministre a exigé des explications du service du protocole. . L’explication des Affaires étrangères n’a pas tardé : le tapis rouge était&nbsp réservé à la présidente de l’Inde et au Premier ministre, laisse entendre un fonctionnaire de ce ministère.


Toujours selon les Affaires étrangères, le siège destiné à Aurore Perraud n’était pas dans la rangée réservée aux PPS, mais c’est un fonctionnaire ignorant cet aspect du protocole qui a invité l’élue e la circonscription No 4 à y prendre place. C’est pourquoi, un autre est venu déplacer Aurore Perraud.


Du coté du PMSD, le porte-parole, Lindsay Morvan, estime que ce geste relève de l’indélicatesse. Il estime qu’une enquête doit permettre de situer les responsabilités.


Aurore Perraud, elle, veut désormais se battre pour l’égalité alors que son parti a longtemps promis le vote d’un Equal Opportunity Act afin qu’il y ait moins de discrimination au sein de la société mauricienne.

Commentaires