Dinesh Somanah, l’astrophysicien mauricien fait chevalier par la France

Distinction de taille pour le professeur Dinesh Somanah de l’Université de Maurice. Il sera fait Chevalier de l’ordre des Palmes académiques pour sa longue collaboration avec les institutions françaises dans le domaine de l’astrophysique.

Il été élevé au rang Chevalier de l’ordre des palmes académiques françaises lors d’une cérémonie à l’ambassade de France, le vendredi 24 février. Les recherches de l’astrophysicien Dinesh Somanah sont reconnues par la République Française. Une distinction vient saluer un chercheur qui a persévéré dans une filière peu connue à Maurice.

Les planètes n’ont pas de secret pour cet homme de 50 ans et père de deux enfants, des jumeaux. Et pour preuve l’une des planètes mineures de notre système solaire porte son nom. Le Somanah est, en effet, est un des nombreux planétoïdes en orbite autour du soleil, c’est-à-dire un objet de plus petite taille qu’une planète mais plus volumineux qu’un météoroïde

C’est en 2006 que la Nasa a attribué la découverte d’un planétoïde, situé entre Mars et Jupiter, au professeur Dinesh Somanah et l’a du coup baptisé du nom du chercheur mauricien..

Le parcours de l’astrophysicien n’a pas été de tout repos. En 1986 quand il revient de l’Inde avec son master en physique en poche, il n’y a pas encore de faculté de science à l’Université de Maurice. C’est au collège du Saint Joseph que Dinesh Somanah prend de l’emploi à une époque où les physiciens sont très prisés sur le marché international du travail. Ce n’est que deux ans plus tard qu’il intègre l’institution supérieure de Réduit, à la faculté…d’Engineering.

Il lui faudra attendre 1990 pour voir la création d’une faculté de science à l’Université de Maurice. Entre-temps il a repris ses études et décroche son doctorat en astrophysique grâce à une collaboration entre l’institution mauricienne et le Raman Research Institut de Bangalore. Dès lors l’astrophysicien se lance dans des recherches qui aboutiront en 2006 à la découverte du planétoïde « Somanah ».

Ce n’est que l’année dernière que l’Etat mauricien reconnaît les compétences de notre compatriote en lui décernant le titre de CSK (Commander of the Order of the Star and Key of the Indian Ocean). Parmi ses nombreuses contributions à la science, il faut ressortir la construction, en collaboration avec deux autres physiciens mauriciens, du radiotélescope de Bras-d’Eau.

Pas de temps pour se complaire dans son succès. Le professeur Dinesh Somanah s’est déjà lancé dans un ambitieux projet à l’échelle mondiale. Avec une équipe africaine, il travaille actuelle sur le projet de construction du plus grand télescope du monde, le Square Kilometre Array (SKA). Rien que ça.

Le SKA sera financé par un consortium international au coût de Rs 60 milliards ($ 2 milliards) et sa construction devrait débuter en 2016. Toutefois l’équipe de Dinesh Somanah est en compétition avec deux autres équipes qui proposent la construction de la SKA en Australie et en Nouvelle-Zélande respectivement. Le choix des promoteurs sera connu d’ici quelques mois. Croisons les doigts…

Publicité
Publicité

Ailleurs sur lexpress.mu

A voir aussi

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Nombre de pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires