Carte d’identité: les empreintes digitales de 947 000 citoyens détruites

Roshi Bhadain lors d’un point de presse sur la destruction des données biométriques, le lundi 31 août.

Roshi Bhadain lors d’un point de presse sur la destruction des données biométriques, le lundi 31 août.

Ça y est. Les empreintes digitales de 947 000 citoyens, collectées pour la nouvelle carte d’identité, ont été supprimées de la base de données. «Nous l’avions annoncé lors de la campagne électorale et nous l’avons fait», a indiqué le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation Roshi Bhadain, le lundi 31 août, à Ébène. Présent lors de cette conférence de presse, Pravind Jugnauth a parlé d’un «moment historique».

Les données biométriques seront désormais sauvegardées uniquement sur la puce insérée dans la carte. Quant à la base de données, elle contiendra toujours les photos en format .jpeg ainsi que les noms des citoyens.

Pour ce qui est de l’ancienne carte d’identité, le ministre Bhadain a souligné qu’elle sera valide jusqu’au 30 septembre. Ceux qui n’ont pas encore la nouvelle carte pourront se rendre dans les centres de conversion à partir du 14 septembre. «Pour nous, la mission a été accomplie. Ceux qui sont contre le fait de sauvegarder des données biométriques sur la carte peuvent mener leur combat», a-t-il ajouté en faisant référence à Lalit qui est contre la carte biométrique.

Les officiers qui ont procédé à cet exercice devraient jurer un affidavit pour confirmer la destruction des données biométriques. Quant aux frais que cette démarche a engendrés, le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation a déclaré que le gouvernement a fait de son mieux pour les minimiser.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

A voir aussi

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires