Santé-Bien-être

Les aliments qui boostent les défenses immunitaires

Le citron, un agrume qui booste les apports de vitamine C.

Avec l’hiver qui s’installe, il faut s’armer contre les maux qui accompagnent malheureusement cette saison. N’oubliez pas que les aliments vous aident à renforcer votre défense.

 

Le citron

Cet agrume booste les apports de vitamine C qui est essentielle au bon fonctionnement du système immunitaire. Vous pouvez faire des jus, ajoutez-le au thé et l’utiliser pour les vinaigrettes. Conseil : consommez-le rapidement après l’avoir pressé.

 

L’orange

La vitamine C contenue dans l’orange stimule la production des anticorps par les globules blancs. Vous pouvez la mélanger à d’autres fruits riches en vitamine E (kiwi) ou en bêtacarotène (mangue, abricot sec), dans une salade ou un smoothie.

 

Le brocoli

 

Il réunit une série de vitamines anti-oxydantes : C, E et bêta-carotène (pro-vitamine A), qui protègent les globules blancs du stress oxydatif. Le brocoli est riche en vitamine B9, dont la carence provoque une baisse des défenses immunitaires. Pour préserver toutes ses vitamines, faites-le cuire à la vapeur juste le temps nécessaire et évitez de le réchauffer à plusieurs reprises.

 

L’huître

C’est l’aliment le plus riche en zinc. En cas de carence de cet oligo-élément, un affaiblissement du système immunitaire est garanti. Six huîtres moyennes fournissent 150 % de l’apport quotidien conseillé à un adulte.

 

La carotte

 

Elle est un puissant anti-oxydant. Il est conseillé d’en manger 2 à 3 fois par semaine. La carotte neutralise l’excédent de radicaux libres qui agressent les globules blancs de l’organisme. Râpée, en bâtonnets à grignoter, cuite vapeur, en purée… Toutes les recettes sont possibles car le bêta-carotène est relativement stable à la cuisson.

 

Le bigorneau

Il s’agit du fruit de mer le plus concentré en fer. Il contient également une bonne proportion de zinc ainsi que de sélénium. Compte-tenu de leur richesse en oligo-éléments, l’idéal est de consommer des coquillages une fois par semaine.

 

Les abats

Si vous avez un manque de fer et de zinc, rabattez-vous sur les abats. Foies, coeurs et rognons sont conseillés. Ils font aussi partie des aliments les plus riches en vitamine B9, également nécessaire au fonctionnement du système immunitaire. Consommez- en une fois par semaine.

 

Les légumes secs

Haricots blancs ou rouges, lentilles, pois chiches, sont d’excellentes sources de fer et de zinc. Ils peuvent être particulièrement recommandés aux végétariens afi n de prévenir tout déficit préjudiciable aux défenses immunitaires. Associer de la vitamine C au fer d’origine végétale améliore son assimilation. Mélangez donc vos légumes secs avec des choux, des épinards ou du poivron.

 

Les fruits secs

Les amandes, noisettes et noix contiennent aussi beaucoup de fer, de vitamine E, de vitamine B9 et de zinc. Pour optimiser l’assimilation par l’organisme, mangez-les en salade de fruits avec des oranges, des kiwis ou des mangues quand elles sont de saison.

 

Le yaourt

Des études ont montré que la consommation régulière de yaourt stimule la production par l’organisme de globules blancs, éboueurs comme les lymphocytes, ainsi que de certains anticorps. Par exemple, le yaourt est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé en cas de diarrhée chez l’enfant.

 

Le miel

 

Le miel contient des composés antiseptiques capables de neutraliser certains microbes. L’idéal est de l’acheter additionné de gelée royale, dont certains polyphénols stimulent les défenses.


Comment ça marche ?

 

Quand on a un bon système immunitaire, cela évite d’attraper facilement des maladies et on se remet vite d’un rhume, par exemple. Notre système immunitaire est constitué de globules blancs qui emprisonnent les microbes, bactéries et virus. Dans certains cas, elles peuvent neutraliser les cellules normales qui se transforment en cellules cancéreuses.

 

En cas d’infection, le corps peut répondre de deux façons. D’abord, l’immunité non spécifique assurée par les macrophages et les polynucléaires, qui se comportent comme des éboueurs. Ensuite, l’immunité spécifique qui fait intervenir les lymphocytes pour fabriquer des anticorps. Quand on est jeune et âgé, les défenses fonctionnent moins bien. C’est pour cela que les enfants en bas âge et les personnes âgées sont plus sujets aux maladies.

Commentaires

Futez | 05/12/14

Seulement si c'est frais sans long voyage et frigo. D'autres soucis si pas naturels - sans pesticides/insecticides ou OGM